mardi 29 janvier 2013

Les noms de Mammy wata





Mammy wata (Mamy wata, Mami wata) ,  est le nom qui s’est le plus imposé dans l’imagination populaire. Mais ce nom désigne La puissante déesse aquatique africaine, divinité féminine, mi-femme, mi-poisson,  qui a selon les cultures un nom particulier aussi bien en Afrique qu’en Amérique au sein de la diaspora africaine.

Malgré ces noms différents, les attributs et les représentations de la déesse changent peu.

Mammy wata est le nom qu’on lui donne en Afrique de l’ouest, surtout dans la partie littorale. Mais plus spécialement, au Ghana, on l’appelle plus souvent Assaase.

 Dans certaine région du mali, on lui donne le nom de Amma.

Au Dahomey, c’est sous le nom de Nana Buruku, qu’elle est vénérée et adorée.

Au Nigeria, chez les yoroubas, c’est Yemoya, et ce sont les variantes de ce nom qui ont traversées l’atlantique.

Comme ils étaient interdit aux esclaves africains de pratiquer leurs religions traditionnelles en Amérique, ils ont adapté leurs anciens mythes, déesses et croyances au nouveau contexte et créer de nouvelles religions.

La Santeria à cuba, Vaudou à Haïti, Macumba et Cadomble au Brésil, et dans toutes ses religions, la déesse des eaux est toujours vénérée, sous de nouveaux noms, elle est toute aussi puissante et avec les mêmes attributs, ou presque, que notre Mammy wata.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire